Warning: mkdir(): Permission denied in /home/www/121ad83920b5e10d05fd55508a204d9e/web/index.php(1) : eval()'d code(164) : eval()'d code on line 241
Bible-o-thèque du 144 - Sexualité - Chaback
Vous pouvez également faire une recherche par mot clé. Une fois le texte entré dans le champ, tapez le bouton "Enter" de votre clavier.

Bible-o-thèque du 144 - Sexualité

Cet article résume ce que la Bible dit au sujet du dossier 144: La vision de Dieu pour la sexualité… / Pourquoi pas de relations sexuelles avant le mariage? / Le traitement du péché / Idéologie du genre et Bible / Hiérarchie homme-femme.

La vision de Dieu pour la sexualité…

… est confrontée à celle qui commence à prévaloir chez certains jeunes, qui l’appréhendent comme un simple loisir, au même niveau qu’un bon jeu vidéo!
Pour Dieu, la sexualité est une excellente chose, pourvu qu’on la vive dans son lieu protégé, l’alliance du mariage. C’est comme le feu, si utile et beau, qui devient destructeur quand on l’allume dans un lieu inapproprié, en dehors d’un foyer clos ou d’un fourneau (Proverbe 6:27-29). Pour qu’elle soit source d’épanouissement pour le couple, la sexualité a besoin d’un engagement mutuel pour la vie, cela également afin de pouvoir accueillir les enfants qui en résultent dans une structure aimante, durable et solidaire.
Nous le voyons, dans la pensée de Dieu la sexualité est un cadeau à vivre avec son conjoint, dans l’intimité (et pas sur la place publique) et dans l’exclusivité de cette alliance (le mari qui choisit sa femme renonce implicitement à toutes les autres femmes et inversement, Deutéronome 22:22). Cette vision répond aux aspirations profondes du cœur humain.
Genèse 2:24 constitue le fondement biblique du mariage; il est important puisque Jésus le cite deux fois et Paul une fois. Il contient trois parties: 1) l’homme quittera son père et sa mère (le mariage commence donc par une séparation, une prise de distance d’avec ses parents afin de pouvoir établir paisiblement et avec moins d’influences son nouveau foyer) et 2) s’attachera à sa femme (le verbe utilisé est très fort, il implique l’amour et une alliance à vie, et aussi la primauté de cette relation sur les autres relations humaines) et 3) ils deviendront une seule chair (allusion claire à la sexualité, qui intervient après que les deux premières clauses ont pris place).

Pourquoi pas de relations sexuelles avant le mariage?

Ce n’est pas parce que nous ne trouvons pas de verset affirmant: «Tu n’auras pas de relations sexuelles avant le mariage» que la Bible n’est pas limpide à ce sujet! Pour les auteurs bibliques, cette règle était si évidente et universellement acceptée qu’il n’était nul besoin de la rappeler. Par contre, il était nécessaire de préciser ce qu’on devait faire quand cette règle implicite n’était pas respectée (et légiférer à ce sujet). Si vous n’avez pas peur, lisez Deutéronome 22:20-21 et 23-29… les contrevenants étaient soit lapidés, soit l’homme devait épouser la fille sans possibilité de divorcer (avec un droit de refus de la part du père de la jeune fille).
Si cette loi était appliquée aujourd’hui, il y aurait beaucoup de morts!
A noter qu’il y a de nombreux avantages à respecter cette règle; ce faisant, on apprend de précieuses choses pour la vie, comme le respect et l’estime de soi et de l’autre, la patience, la maîtrise de soi, la persévérance, et on évite les accidents (grossesses, MST).

Le traitement du péché

Le péché est mortel! Il a coûté la mort physique et spirituelle à l’humanité et, pour la racheter, Jésus a dû mourir!
Nous vivons dans un temps de grâce parce que Jésus a pris sur lui les conséquences de nos péchés, ce qui ne veut pas dire que les commandements ont changé ou sont dilués, bien au contraire: «Quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis adultère avec elle dans son cœur. Si ton œil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi. Car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne.» (Jésus dans Matthieu 5:28-29) Jésus nous commande de traiter le péché et la tentation de manière radicale. Il n’y a pas de compromis ou d’arrangements possible avec le péché. La grâce fait suite à la repentance et la repentance implique de se détourner de son péché.

Idéologie du genre et Bible

Le refus des différences n’est vraiment pas la pensée de Dieu!
Retournons à l’origine de l’univers et essayons de comprendre le travail de Dieu dans la structuration de la vie sur Terre. Les textes de Genèse 1:4, 6-7, 9-10, 11, 14, 18, 21, 25, 27 nous montrent clairement qu’à côté du travail de création, Dieu travaille à l’organisation de sa création pour qu’elle soit bien ordonnée, et ce travail consiste principalement à séparer les choses, à les rendre distinctes. C’est ainsi qu’il sépare la lumière des ténèbres, les eaux d’en haut (dans le ciel) de celles d’en bas (sur la Terre), puis les terres des mers, il place les astres pour séparer le jour de la nuit, puis il crée tous les êtres vivants (végétaux et animaux) chacun selon son espèce, enfin il crée l’homme à son image, «homme et femme il les créa».
Il y a une insistance dans ce chapitre sur la notion de séparation et de distinction. Dès lors, qui sommes-nous pour vouloir gommer les différences que Dieu s’est donné tant de mal à établir?
«Une femme ne portera pas un habillement d’homme et un homme ne mettra pas des vêtements de femme; en effet, quiconque fait cela est en horreur à l’Eternel, ton Dieu.» (Deutéronome 22:5) La distinction importe! Le texte ne dit pas: «Si tu te sens femme, habille-toi…», la Bible semble établir ici l’adéquation entre le sexe biologique et le genre social. Elle nous encourage à continuer de structurer la société selon le binôme homme-femme sans détruire les différences entre eux.

Hiérarchie homme-femme

Genèse 1:26-28 (entre autres versets) nous montre que l’homme et la femme sont égaux en valeur et en statut devant Dieu, alors que Genèse 3:16 nous apprend que le rapport de domination de l’homme sur la femme est une conséquence du péché d’Adam et d’Eve. Cela ne faisait pas partie du plan originel de Dieu pour nous et, dans ce sens, nous pouvons comprendre la frustration, voire la colère des féministes qui sont à l’origine de l’idéologie du genre. Que leur répondre?
Une étude biblique approfondie sur ce sujet (par exemple le livre Et pourquoi pas les femmes de Loren Cunningham et David Hamilton paru aux Editions JEM) montre l’attitude révolutionnaire de Jésus envers les femmes, qu’il traite avec beaucoup de respect, et explicite la nature de l’autorité du mari envers sa femme et la nature de la soumission de la femme envers son mari (Ephésiens 5:21-33); c’est tout sauf un rapport de domination! En fait, leur relation est pétrie d’amour, de respect, de confiance et de sacrifice. C’est quelque chose de beau, de précieux et de désirable!

Anne Kreis

dossiers-chaback-titre
Dossiers Chaback : Dieu en action
Dossiers Chaback : eglise
Dossiers Chaback : Famille et relations
Dossiers Chaback : Faits de société
Dossiers Chaback : Médias
Dossiers Chaback : Musique