Vous pouvez également faire une recherche par mot clé. Une fois le texte entré dans le champ, tapez le bouton "Enter" de votre clavier.
  • Accueil
  • Famille
  • Troubles psycho-sexuels – Des centaines de personnes libérées!

Troubles psycho-sexuels – Des centaines de personnes libérées!

Interview de Philippe Auzenet par Paul Ohlott

Du 22 au 24 mars 2013, l’Association française Oser en parler a fêté ses sept ans d’existence, occasion de faire le bilan de son action auprès des personnes en souffrance psycho-sexuelle.
Entretien exclusif avec son fondateur et actuel directeur, le pasteur Philippe Auzenet (également expert sur le site Cmavie.tv et auteur de nombreux ouvrages).

Paul Ohlott: Après sept années, quel est votre bilan?

Philippe Auzenet: Tout d’abord, notre week-end a remporté un vif succès et nous étions à guichets fermés. Concernant le bilan de nos actions, les résultats parlent d’eux-mêmes. En France, une cinquantaine d’hommes et une vingtaine de femmes bénéficient d’un accompagnement personnalisé et permanent. Par ailleurs, nous recevons chaque jour de nombreux appels téléphoniques et nombre de courriels de la part de personnes en détresse. Tous ces gens prennent contact avec notre association en raison de troubles psycho-sexuels. Depuis sept ans d’un travail sans relâche, nous voyons enfin les fruits de notre action; plusieurs centaines de personnes, qui étaient dans une profonde détresse, témoignent aujourd’hui de leur mieux-être et de leur libération. Lors de notre week-end annuel, beaucoup de jeunes ont témoigné sur l’estrade de leur libération intérieure. L’émotion a été très vive durant ces trois jours et nous avons pleuré de joie face à toutes ces vies restaurées et transformées par le Seigneur.

Paul Ohlott: Quels sont ceux qui composent votre équipe d’accompagnateurs?

Philippe Auzenet: Nous sommes désormais dix personnes, trois femmes et sept hommes, en majorité des jeunes qui en veulent! Nos écoutants ont tous une formation solide en relation d’aide et ont une grande expérience.

Paul Ohlott: Comment comprendre que tant de gens manifestent des troubles psycho-sexuels?

Philippe Auzenet: Je pense que cela provient d’une part essentiellement de la libéralisation quasi totale de la pornographie sur l’internet, ce qui a permis à tant de personnes de donner libre cours à leurs fantasmes, voire de développer une certaine perversité… D’autre part, la révolution sexuelle démarrée en mai 1968 atteint désormais son paroxysme; lorsque l’on se persuade qu’il est interdit d’interdire, on repousse inexorablement toute limite et toute contrainte inhérente à la sexualité. Si vous retirez les glissières de sécurité des autoroutes et les panneaux de circulation, le résultat ne se fera pas attendre… La théorie du «genre» brouille également toutes les cartes, suggérant aux jeunes qu’ils peuvent désormais changer de genre facilement au cours de leur vie. La nouvelle loi pour le «mariage pour tous», accentuera davantage cet embrouillage en introduisant et en légalisant le fait qu’un couple, ce n’est pas uniquement l’homme et la femme, et donc le masculin et le féminin, mais deux hommes ou deux femmes qui vivent ensemble et réclament «le droit à l’enfant». Lorsque l’on touche au couple via le Code civil, c’est aux fondements de la civilisation que l’on touche. On légifère pour déstructurer et brouiller encore davantage les cartes sous des prétextes de liberté et de tolérance, mais les résultats dans quarante ans seront catastrophiques pour nos petits-enfants. Le gouvernement actuel manque, à mon humble avis, de retenue et de profondeur dans sa réflexion. Et il joue un jeu dangereux en persistant à ignorer et à insulter les millions de Français qui manifestent et s’opposent vigoureusement à ce changement de civilisation.

Paul Ohlott: Qu’est-ce qui s’est aggravé ces dernières années?

Philippe Auzenet: Beaucoup de choses! Nous nous dirigeons tout droit dans le mur; la pornodépendance se développe considérablement et touche des enfants en bas âge, à partir de six ans, et aussi beaucoup de couples mariés, provoquant des crises et des divorces. Aujourd’hui les jeunes font leur éducation sexuelle sur l’internet et s’imaginent que l’amour est une sexualité mécanique déconnectée de la sentimentalité et du don de soi. Et il y a pire. Nos jeunes subissent des courants de pensée désastreux, dans le genre: «Couche avec une personne du même sexe et tu verras si tu es hétérosexuel(le) ou non…» Sous la pression, certains cèdent. L’homosexualité, c’est devenu un «must», une mode; nos ados hétérosexuels en subissent les influences, ce qui va favoriser le développement en eux de la bisexualité qui auparavant restait latente. «Je suis ouvert, je suis ‹hétéro-curieux›», me dit Fabien, dix-sept ans. Il cherche une fille, mais aussi un garçon, pour bâtir son avenir sexuel! Les clubs échangistes se développent à grande vitesse, de même qu’il n’est pas rare qu’un couple utilise la pornographie pour pimenter ses relations sexuelles et mieux performer. En outre, je constate que la sexualité, pour nos jeunes, est devenue un jeu, une activité ludique, un passe-temps au même titre que les jeux vidéo. «Tous les jours, me dit Stéphane, on parle de sexe à l’école, c’est devenu très banal.» Les filles prennent pour modèles les actrices porno… Elle est loin l’époque où le respect d’autrui, la morale ou tout simplement le bon sens représentaient des freins salutaires à ce sujet!

Paul Ohlott: Comment entrevoyez-vous l’avenir si ce laxisme sexuel infernal se poursuit?

Philippe Auzenet: Je suis devenu assez pessimiste, car j’écoute quotidiennement les souffrances des jeunes adultes qui arrivent dans la vie déjà défigurés par quinze à vingt années de pornodépendance. Certains sont devenus incapables de tenir une fréquentation et d’envisager de se mettre en couple; ils sont déjà détruits. A cause d’un formatage insidieux, ils sont incapables d’aimer au-dessus de la ceinture… La confusion des genres, l’absence de repères moraux, l’alignement de l’homosexualité sur l’hétérosexualité avec le refus borné d’y voir un quelconque problème et l’omniprésence de la pornographie sont en train de saper les fondements mêmes de la famille, clé de voûte d’une société équilibrée. La structure de l’amour vole en éclats au profit de la seule sexualité. «On s’aime, tout est donc permis, on ne fait de mal à personne.» La bisexualité, souvent cachée, se développe à grande vitesse et devient un nouveau repère pour le plaisir. Si nos gouvernants, qu’ils soient de droite ou de gauche, ne mettent pas rapidement en œuvre de nouveaux moyens pour redresser la situation, c’est notre civilisation tout entière qui va basculer et exploser. Et, le pire, c’est que ce sont nos enfants et nos petits-enfants qui seront sacrifiés sur l’autel de cette immense immaturité de la part de l’Etat!

Plus d’infos sur www.oserenparler.com
Source: http://www.actu-chretienne.net/

Reproduit avec l’autorisation de Philippe Auzenet.

dossiers-chaback-titre
Dossiers Chaback : Dieu en action
Dossiers Chaback : eglise
Dossiers Chaback : Famille et relations
Dossiers Chaback : Faits de société
Dossiers Chaback : Médias
Dossiers Chaback : Musique