Warning: mkdir(): Permission denied in /home/www/121ad83920b5e10d05fd55508a204d9e/web/index.php(1) : eval()'d code(164) : eval()'d code on line 241
Lève-toi dans ton école! - Chaback
Vous pouvez également faire une recherche par mot clé. Une fois le texte entré dans le champ, tapez le bouton "Enter" de votre clavier.

Lève-toi dans ton école!

Comment puis-je m’impliquer et témoigner dans mon école? On est nombreux à se poser la question et il faut avouer qu’on se sent toujours un peu seul et qu’on ne sait pas par où commencer!

New Generation est une organisation qui aide les jeunes chrétiens à apporter l’amour de Jésus autour d’eux, dans leur école ou leur lycée. Elle a été lancée en Scandinavie à la fin des années 1990 et il existe une vingtaine de groupes en Suisse romande! Chaback est allé à la rencontre de leur responsable, Mathieu Morael, et des coachs 2013-2014, Dylan et Lucas.

Qui est New Generation?
Mathieu: New Generation, ce sont des jeunes chrétiens de différentes églises qui se retrouvent pour prier et témoigner dans leur école. Il y a aussi le comité, une équipe de coachs qui sont des jeunes plus âgés et prennent du temps pour soutenir les groupes. New Generation a été lancée en Suisse romande en 2006.

Quelles sont vos actions?
Mathieu: Quasiment toutes nos actions sont locales, donc organisées par un groupe dans son école. Selon ce que ses membres ont envie de faire, ils préparent des cakes pour leur classe, distribuent des Carambar®, des lapins de Pâques ou autres avec des petits mots, invitent leurs amis à des repas de midi, écrivent des lettres de remerciements aux profs, font des gâteaux pour la salle des maîtres, aident les concierges… C’est très varié! Les groupes se retrouvent environ une fois par semaine dans leur école.

Quel est votre rêve pour la jeunesse de Suisse romande?
Mathieu: La vision de New Generation est que chaque jeune puisse avoir accès à Jésus en rencontrant un chrétien qui sera disponible pour lui et aura envie de lui partager sa foi. Et le meilleur moyen de faire connaître l’Evangile à un maximum de gens, c’est à l’école, puisque tout le monde y passe!

Comment a commencé votre engagement avec New Generation et qu’aimez-vous dans ce travail?
groupeNGMathieu: Quand je me suis converti, à seize dix-sept ans, un missionnaire m’a parlé de New Generation qui démarrait en Norvège et de l’importance de témoigner à l’école. J’ai commencé dans mon école et, à la fin de mon bachelor, j’ai pris une année sabbatique pour faire partie de l’équipe des coachs en Norvège. Durant un an, j’ai rencontré les jeunes dans plusieurs villes de Norvège pour les encourager et prier avec eux. Dans le même temps, j’ai appris qu’un couple, les Konrad, avait lancé New Generation en Suisse romande et je suis resté un an avec eux. J’ai pris le relais en 2007. Ce qui me plaît, c’est de voir les jeunes et leurs projets, les aider à réaliser les idées qui germent en eux; c’est super! Les années passent et je ne me lasse jamais d'entendre les nouveaux témoignages de ce qu’ils vivent dans leur foi!
Dylan: J’ai connu New Generation l’année passée un peu par hasard; j’ai rencontré Mathieu au Service Pâques et il m’a parlé de New Generation. Du coup, comme je devais faire un stage de maturité pour l’école de commerce, j’ai fait la demande pour le faire avec New Generation et elle a été acceptée! J’ai aussi pu faire mon travail de maturité sur New Generation; j’ai petit à petit appris à connaître l’organisation. Je suis fan du concept; de voir tous ces jeunes qui sont à fond dans leur école, c’est génial! Là, je vais partir à l’armée, mais cela donnerait presque envie de rester une année de plus!
Lucas: J’avais fait des études dans l’électronique, mais je m’en suis lassé et je cherchais ma voie. Je connaissais déjà Mathieu depuis longtemps et, quand je l’ai croisé par hasard, il m’a demandé ce que je faisais l’année d’après; comme je n’avais aucun plan, il m’a proposé de devenir coach à New Generation. Je m’étais déjà dit que je voulais prendre du temps pour servir Dieu et cela m’a intrigué. J’ai trouvé le concept incroyable et j’y suis allé! Je ne regrette rien du tout. Là, je vais commencer Emmaüs mais, si je n’avais aucun projet précis, je resterais bien une année de plus.

Comment faire pour savoir si notre école a un groupe, rejoindre un groupe ou en créer un?
Mathieu: Des groupes existent à partir de l’école secondaire et dans les lycées, écoles professionnelles, etc. Pour savoir si ton école a un groupe, tu peux nous contacter par téléphone, courriel, texto ou le réseau social Facebook et on pourra t’indiquer si un groupe existe déjà ou t’aider à en créer un dans ton école!

As-tu quelque chose à ajouter pour les lecteurs de Chaback?
Mathieu: On recherche des coachs pour l’année prochaine (année scolaire 2015-1016) et plus on en a, mieux c’est (plus on peut coacher de groupes)! Les jeunes ont énormément de motivation et de potentiel, mais ils ont besoin d’être entourés par des jeunes plus âgés qui prennent du temps pour les aider et les encourager.
Lucas: Etre coach apporte autant aux coachs qu’aux jeunes! C’est fou de voir l’évolution des jeunes et plusieurs groupes n’auraient pas été lancés sans coachs pour les encadrer. Une grande partie du travail est d’être avec les jeunes, d’aller rendre visite aux groupes et de les encourager. On tient aussi des stands dans des rassemblements chrétiens où on présente New Generation. Etre coach, c’est aussi apprendre à vivre avec une équipe, puisqu’on vit tous en colocation. Et comme New Generation est une organisation internationale, on a aussi rencontré les coachs d’autres pays!
Mathieu: Même si c’est autre chose que de partir à Hawaï, le travail de coach est utile et, si on a la jeunesse de la Suisse à cœur, c’est une occasion super pour servir. On peut toujours faire une année ici et voyager après. On est souvent frileux à prendre des années sabbatiques, mais c’est très formateur.
Lucas: New Generation m’a aussi permis de grandir, de devenir autonome et de mûrir!

Séraphin, membre du groupe New Generation des lycées Numa-Droz et Jean-Piaget à Neuchâtel, témoigne de son expérience:
Qu’est-ce qui t’a motivé à faire partie d’un groupe New Generation?
Séraphin: On y vit Dieu à l’école, endroit qui n’est pas connu pour nous laisser affirmer notre opinion et vivre notre foi, étant donnée sa laïcité.

Peux-tu nous raconter l’une des dernières actions que vous avez faites et qui t’a marqué?
Séraphin: On a écrit des petits papiers qu’on a collés sur les miroirs des toilettes avec des mots d’encouragement pour les examens des troisièmes et aussi pour les autres, afin qu’ils gardent courage; cela les a touchés sans même qu’on ait écrit un verset ou parlé de Dieu.

Comment réagissent tes copains de classe?
Séraphin: Comme ils connaissent mon opinion, ils me posent quelques questions, mais ma foi ne les dérange pas du tout. Ils me respectent, car je n’ai pas peur de leur avis.

Que ce soit dans un groupe ou en tant que coach, New Generation est un moyen super pour amener Jésus à l’école et se lever pour changer les choses là où on est, dans notre pays!
Tu peux contacter New Generation par courriel Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou depuis leur page Facebook New Generation Suisse ou leur site internet www.newgeneration-suisse.ch

Yasmine Winz

dossiers-chaback-titre
Dossiers Chaback : Dieu en action
Dossiers Chaback : eglise
Dossiers Chaback : Famille et relations
Dossiers Chaback : Faits de société
Dossiers Chaback : Médias
Dossiers Chaback : Musique